Pensée positive

La pensée positive 

Pour vaincre les idées noires, qui peuvent être entretenues de manière durable pensée +précisément lors d’une dépression, la pensée positive offre une aide efficace. Les idées noires vont en effet générer des conséquences négatives sur la confiance en soi, l’estime de soi et sur notre bien-être en général. Différentes approches, autres que les médicaments, peuvent être vraiment bénéfiques pour apprendre à penser positif.

 

 pensée ++++

 

 

 Apprendre la pensée positive

Pour lutter contre les idées noires, l’une des approches consiste à apprendre à penser positif. Repérer les pensées négatives puis les remplacer par des pensées alternatives, bienveillantes et positives, permet de renforcer l’estime de nous-même.

Une autre approche est l’apprentissage d’une attitude globale qui repose sur plusieurs ingrédients : Repérer et de prendre de la distance avec nos pensées négatives pour nous remettre dans l’action, apprendre à accepter une situation thérapie+pour éviter les ruminations de pensées pensée +++sombres et passer à autre chose, distinguer les pensées des faits réels pour relativiser les pensées négatives, nous remémorer les bons souvenirs, favoriser les émotions positives telles les plaisirs, les intérêts et motivations, les joies pour en profiter au mieux. C’est ce que  nous propose la psychologie positive, basée sur la bienveillance, l’écoute et le non-jugement.

 

La pratique de la pleine conscience ou « mindfulness » est une autre façon efficace de cultiver la pensée positive. Elle consiste à repérer les pensées négatives et plutôt que de suivre ces pensées et entrer dans leur scénario, à se recentrer sur la respiration et revenir dans le moment présent. Elle est fortement conseillée dans la dépression en rémission et ses bienfaits sont tout particulièrement utiles en prévention des rechutes dépressives.

thérapie++

 

La thérapie cognitivo-comportementale, encore appelée TCC, est une autre approche pour lutter efficacement contre les idées noires et ruminations mentales négatives. Il s’agit d’une thérapie brève de quinze à vingt séances avec un professionnel spécialisé et qualifié pour apprendre à travailler sur ces symptômes en appréhendant différemment les situations afin de s’en détacher progressivement.positif+

 

Une autre approche, la thérapie interpersonnelle ou TIP, dérivant de la TCC, permet également de favoriser la pensée positive. Pour cela, le thérapeute aide la personne à comprendre les liens entre les idées négatives et les situations sociales rencontrées telles que les conflits avec l’entourage, l’isolement, le décès d’un proche, le chômage, une rupture…puis à trouver des solutions pour améliorer et résoudre ces difficultés relationnelles.

Modifier l’activité de certaines zones cérébrales bien précises par l’application thérapied’un champ magnétique sur la surface du crâne peut permettre d’augmenter la pensée positive au détriments des idées noires et ruminations mentales.

 

 

Beaucoup d’autres approches existent pour favoriser l’apprentissage de la pensée positive sans oublier l’amélioration de l’hygiène de vie qui va permettre d’optimiser l’efficacité de ces différentes méthodes.