Qu’est-ce que le perfectionnisme ?

Les personnes perfectionnistes ont des exigences très élevées et placent la barre très haut vis à vis d’elle-même et de leur entourage. Elles  cherchent à atteindre des objectifs souvent inatteignables

La notion de perfectionnisme est assez relative. Ce qui peut paraître parfait pour l’un, ne le sera pas pour l’autre et inversement. Si nous avons cette tendance au perfectionnisme, nous nous mettons des challenges en nous inventant des contraintes et des exigences, souvent pas utiles, qui vont nous mettre une forte pression et nous faire perdre un temps considérable.

 haut..

Quels sont les dangers du perfectionnisme ?

Le premier danger qui en découle est certainement, comme nous venons de le voir, la perte de temps. Relire, peaufiner, recorriger, remettre en question les tâches à réaliser demande beaucoup de temps au détriment du temps pour faire d’autres activités ou du temps à partager avec d’autres personnes. Ce niveau d’exigence nous empêche de profiter du moment présent et de nous octroyer du temps libre.

Le second danger de cette mauvaise habitude est l’exigence que l’on attend des autres et qui peut réellement retentir négativement sur les relations avec notre entourage. Ce n’est pas parce que nous sommes perfectionnistes que nous devons imposer nos exigences aux autres. En effet, comme nous l’avons vu précédemment, la notion de perfection est relative d’une part et d’autre part, cette manie nous appartient et nous ne pouvons pas, tout simplement forcer les autres à l’accepter.

Une autre des conséquences du perfectionnisme peut être l’intolérance qui en découle selon certaines situations et rejaillir inévitablement sur l’estime de nous-même d’une part et l’estime des autres d’autre part.

 

Pourquoi est-on perfectionniste ?

Le perfectionnisme est un trait de caractère issu de notre personnalité et/ou créé par l’éducation reçue. Le perfectionnisme entraîne une exigence avec nous-même mais aussi avec les autres. Le perfectionniste veut tout contrôler afin que tout soit parfait mais il risque de perdre confiance et de s’épuiser à force de :

- Faire et refaire en étant toujours insatisfait et en ayant le sentiment de ne pas y arriver.

- Donner l’impression que seuls les autres peuvent atteindre le degré d’exigence.

- Ne laisser passer aucune erreur.

 parfait....

 

Pourquoi avons-nous ce besoin ?

Les origines peuvent être diverses mais la recherche de la performance est le trait commun des personnes perfectionnistes. Nous voulons être le (la) meilleur (e), le fils (la fille) idéal(e), le (la) employé(e) le plus travailleur(euse), le (la) conjoint(e) parfait(e)… Mais pourquoi ? Très souvent, un besoin d’être reconnu, apprécié, aimé se cache derrière le perfectionnisme.

Souvent l’éducation d’une personne perfectionniste a été orientée autour du culte de la performance en exigeant de l’enfant puis de l’adolescent d’être parfait(e) en tout, le(la) premier(ère) de la classe, le(la) numéro 1 dans le sport, dans les activités extra-scolaires etc… Ou bien au contraire, l’enfant n’a pas été « poussé » et il se promet de parfaitdevenir le (la) meilleur(e) une fois devenu(e) adulte. Parfois, un parent, père ou mère, peut exiger la perfection de son enfant, souhaiter une famille parfaite car lui-même est issu d’une famille où l’éducation a été ratée et il s’est juré de faire différemment avec sa propre famille.

Ce qu’il est important de bien distinguer, dès lors que nous souhaitons « sortir » de ce perfectionnisme, c’est comprendre si c’est bien nous-même qui sommes à la recherche de cette perfection inatteignable ou bien si nous obéissons à quelqu’un, à des injonctions familiales ou bien encore si de cette façon, nous cherchons à obtenir de la reconnaissance ou l’amour d’une personneQuestionner pourquoi nous avons ce besoin d’être parfait, est le premier pas pour s’en libérer.

 

Quelles sont les conséquences ?

La conséquence la plus importante est sans doute l’épuisement mental. La tendance au perfectionnisme, selon de nombreuses études, mine notre mental, nuit à notre bien-être et à notre santé psychique. Le perfectionnisme que l’on pourrait définir par une auto-évaluation très critique et des normes personnelles extrêmement élevées, nous donne le sentiment que nous devons tout faire à la perfection pour obtenir l’approbation de notre entourage, familial, amical et/ou professionnel. Selon les experts du site Medical News Today., il existerait trois sortes de perfectionnisme : le perfectionnisme social, le perfectionnisme tourné vers soi et le perfectionnisme tourné vers les autres. Ces trois versions ont toutes les mêmes effets négatifs sur notre santé mais le perfectionnisme social est celui qui engendre le plus d’effet néfaste. En effet, il porte à croire que la société est extrêmement exigeante, que nous sommes jugés très sévèrement par les autres et que nous devons être parfaits pour obtenir leur approbation. Beaucoup de problèmes de santé mentale sont associés au perfectionnisme social dont les troubles anxieux, anxiété,  dépression, les troubles alimentaires, les idées suicidaires…pour n’en citer que quelques uns.

 Les effets du perfectionnisme sur la santé mentale