Procrastination : le numérique

Les moins du numérique…

Alors que le sommeil est une fonction essentielle pour notre santé, l’heure du coucher est de plus en plus tardif pour beaucoup d’entre nous. Le manque de sommeil cause de nombreux problèmes comme la difficulté de concentration, l’obésité, la dépression, les maladies cardio-vasculaires…. et pourtant nous sommes nombreux, un adulte sur trois, à repousser l’heure d’aller au lit.

horloge sommeil

En cause, la procrastination selon une étude menée par la doctorante en communication, Lise Exelmans, de l’université flamande Knack et Radio 1.

Procrastination

La procrastination provient d‘une difficulté de la maîtrise de soi, fonction logée dans le cortex préfrontal de notre cerveau. Celle-ci nous permet de choisir entre ce qui est bon pour nous à long terme, nos objectifs, et ce qui nous fait plaisir dans l’immédiat, ce que nous aimons faire.  Par exemple, nous préférons regarder un film plutôt que d’aller à un cours de sport.

De la même façon, nous nous retrouvons devant le choix d’aller nous coucher tôt, de tvdormir suffisamment pour être reposé et en forme le lendemain et le choix d’enchaîner plusieurs épisodes à suivre d’une série et au final nous coucher tard. Pour un certain sommeil.nombre d’entre nous, nous choisissons l’avantage immédiat, profiter de la soirée et regarder la série, à l’avantage plus lointain de se coucher tôt et d’être reposé le lendemain. Plus une action est éloignée dans le temps et moins nous l’apprécions : c’est le« delay discounting ».

Lise Exelmans, spécialisée en médias, explique que les écrans ont une répercussion négative sur le comportement de procrastination. Aujourd’hui, en effet, avec tous les outils que nous possédons, il est vraiment très aisé de se divertir quand et où bon nous semble. Et à cause de cette facilité, nous prenons de mauvaises habitudes dont il devient difficile ensuite de se passer.

Limiter notre consommation numérique pour avancer l’heure de notre coucher,  en laissant les écrans, tv, tablette, smartphone, téléphone en dehors de la chambre est le premier conseil que nous prodigue cette doctorante. De même, elle nous suggère de débrancher l’enchaînement automatique des épisodes de série et aussi de télécharger des applis pour calculer et par là-même limiter le temps que nous passons sur internet.

Mais le numérique n’a pas que des inconvénients…

Les plus du numérique…

Plusieurs applications nous aident à arrêter de procrastiner :

  • L’appli  Goalmap : une application de bien-être qui nous motive pour prendre de nouvelles habitudes et les tenir grâce à un coach bienveillant et intelligent. De nombreux domaines de la vie sont proposés afin d’offrir un panel de choix, plus d’une centaine. L’application permet de définir des objectifs, de les quantifier, et de mesurer les progrès pour chaque thématique choisie. Un forum est mis à disposition des utilisateurs pour leur proposer d’interagir entre eux, s’encourager, poser des questions, se donner des conseils…

 

application développement personnel

 

  • L’appli Stootie a développé un assistant pour remettre l’action au centre des bonnes résolutions et ne plus repousser  les tâches au lendemain : #JEMELANCE. Stootie offre de reconnecter les personnes entre elles afin d’arrêter de reporter les tâches  du quotidien. Pour cela, elle propose à ses utilisateurs de trouver la bonne personne pour réaliser une tâche de la to-do liste du procrastinateur, cela au meilleur prix et en dix minutes.

connexion

 

  • Stay Focusd  une extension anti-procrastination pour le navigateur Chrome afin de contrôler les pertes de temps. C’est une extension qui offre beaucoup de possibilités de gestion et de restriction de sites nuisibles à notre productivité. Il est possible de bloquer totalement un site ou bien de limiter sa consultation après une durée de temps précise. Une des restrictions de Stay Focusd consiste à empêcher de changer les configurations initiales afin de ne pas être tentés de prolonger le temps initial une fois celui-ci consommé.
     
    chrome

 

POMODORO 

Plus d’excuses pour procrastiner !