Stress & travail

business people in officeFormation continue adulte

« Le stress au travail » Sondage Réseau ANACT/CSA 2009 : Le sondage met en évidence un point essentiel : le stress touche 4 salariés sur 10. En effet, 41% des salariés sondés se disent stressés dont 13% très stressés.

Le stress : tous les salariés sont exposés

Même si des clivages apparaissent entre les catégories professionnelles, entre les secteurs d’activité, le genre, le statut et l’âge des salariés, le stress touche l’ensemble des catégories de salariés ce qui tend à démontrer que personne n’échappe au risque d’altération de santé professionnelle.

41% des salariés se déclarent stressés dans leur quotidien et 60% attribuent ce stress à leur vie professionnelle.

L’encadrement : un statut qui n’échappe pas au stress

Dans les catégories supérieures, le taux des personnes se déclarant stressées est en nette augmentation (47% des catégories socioprofessionnelles supérieures et 57% des cadres supérieurs se disent stressés contre 41% de l’ensemble des salariés). Ceci laisse penser que le rôle de l’encadrement dans la régulation du stress devient un exercice délicat car cette catégorie elle-même est de plus en plus exposée au risque en tant que catégorie professionnelle.

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) insiste sur les conséquences concernant la santé et le coût du stress pour la société. Elle rattache le problème à l’organisation du travail caractérisée par le changement et l’insécurité de l’emploi. Le stress serait la conséquence d’un déséquilibre entre les exigences du poste de travail et les moyens dont dispose le travailleur pour y faire face.

L’Agence insiste sur l’efficacité des programmes de gestion du stress au sein des entreprises basée sur la reconnaissance précoce des facteurs de risque et les méthodes de résolution de problèmes et dans le cadre de la formation continue adulte.